Environ 3 à 5% des Européens souffrent du psoriasis, tous types confondus. Parfois seulement inesthétique et ne provoquant aucune gêne, cette maladie peut pourtant être invalidante chez certaines personnes. C’est le cas du psoriasis palmo-plantaire, un type de psoriasis qui touche les pieds et/ou les mains. Examinons plus en détail tout ce qu’il faut savoir au sujet du psoriasis des pieds et des mains.
Qu’est-ce que me psoriasis palmo-plantaire ?
Comme vous le savez certainement, le psoriasis est un problème de peau à l’origine de lésions et de plaies sur la peau. Il existe plusieurs types de psoriasis, dont le psoriasis palmo-plantaire.
Les spécificités du psoriasis palmo plantaire
Le psoriasis palmo-plantaire est de type de psoriasis pustuleux localisé, qui ne concerne que 10% à 20% des cas de psoriasis.
Comme indiqué dans son nom, la maladie est localisée aux extrémités des membres, plus précisément sur les paumes des mains et les plantes des pieds. Les orteils et les doigts sont en effet rarement touchés par les lésions.
Il s’agit d’une dermatose pustuleuse récurrente et chronique. Le plus souvent, les lésions sont pustuleuses et sont sporadiquement accompagnées par le psoriasis en plaques. Ainsi, les zones touchées sont inflammatoires, sèches et présentent des fissures.
Le diagnostic du psoriasis palmo-plantaire
Le psoriasis palmo-plantaire est considéré d’une variante distincte de psoriasis. Comme il peut être confondu avec d’autres affections, son diagnostic n’est pas toujours aisé. En effet, il ressemble à d’autres lésions comme la pustulosepalmo-plantaire.
Lors du diagnostic, il faut vérifier qu’il ne s’agit pas d’un eczéma ni d’une mycose plantaire (pour les pieds).
Ainsi, les personnes qui présentent des lésions aux mains et pieds, même si elles sont déjà atteintes d’autres formes de psoriasis, doivent consulter un dermatologue pour identifier clairement la maladie, et la distinguer des autres afflictions de la peau.
Les causes du psoriasis palmo-plantaire
Selon les chiffres connus sur les psoriasis, cette variante touche particulièrement les femmes dont l’âge se situe entre 20 et 60 ans.
Même si les causes exactes de l’apparition du psoriasis palmo plantaire chez un sujet sont encore floues, les spécialistes ont pu déterminer que 30% des cas sont dus à la prédisposition génétique.
Cette maladie est ainsi connue comme un résultat d’anomalies génétiques additionnées de facteurs environnementaux stimulants.
Parmi les facteurs aggravants à l’origine de psoriasis, on peut citer :
• Le tabagisme ou la consommation fréquente d’alcool,
• Le stress ou d’autres facteurs émotionnels,
• La prise de bêtabloquants ou de lithium,
• Les infections comme la rhinopharyngite et l’angine.
Les origines de cette maladie sont incertaines pour la plupart des cas. Dès lors, on peut se demander comment la traiter si on ne connait pas sa cause exacte ?
Comment traiter le psoriasis palmo-plantaire ?
D’après les professionnels, il n’y a aucun remède qui puisse soigner cette affection.
Néanmoins, les lésions peuvent être traitées selon leur symptôme et leur gravité. La difficulté dans le traitement de cette maladie réside dans le fait qu’un médicament peut fonctionner efficacement chez un sujet et provoquer de graves effets chez d’autres patients.
Par ailleurs, un traitement bénéfique au début peut diminuer en efficacité au fur et à mesure que le sujet l’utilise.
Le psoriasis palmo-plantaire est traité avec des médicaments systémiques ou topiques à étaler sur les parties touchées, à prendre par voie orale ou par voie d’injection.
Comme traitements, on peut notamment citer :
• La thérapie par la lumière.
• L’application d’urée, de goudron de charbon, de corticostéroïdes topiques ou d’acide salicilyque.
• La puvathérapie.
• Les traitements systémiques comme l’Otezala, l’Hydroxyurée, l’Acitretin,…
Parfois, les traitements sont combinés pour maximiser leur efficacité. Dans tous les cas, il est essentiel de consulter un médecin, puis un dermatologue, pour déterminer les meilleurs traitements contre le psoriasis palmo plantaire.
Récemment, on conseille également de se tourner vers des solutions naturelles, comme la sophrologie, car on admet de plus en plus que le psoriasis peut être lié au stress et à l’état mental du patient.
Prévention du psoriasis palmo-plantaire
Cette maladie peut être très douloureuse et handicapante dans la vie des sujets.
Le psoriasis des paumes des mains peut affecter les fonctionnalités de ces dernières, et le psoriasis plantaire produit des conséquences sur la marche, l’enfilement des chaussettes et des chaussures.
Pour réduire les gênes, il faut faire attention aux produits qui entrent en contact avec les mains et les pieds comme les détergents, les savons agressifs et l’eau trop chaude.
Le point à retenir est de toujours s’hydrater avec des crèmes ou pommades après les lavages. Par ailleurs, il ne faut ni gratter ni frotter les lésions pour ne pas les aggraver et les rendre persistantes.