Bien que les acouphènes touchent environ le quart de la population française, c’est un mal qui reste peu connu, car c’est une maladie complexe, dont même les causes restent floues. Les moyens pour en venir à bout n’existent pas encore selon certains médecins, mais ce n’est pas une fatalité pour autant. Le recours à un ORL peut par exemple soigner certains types d’acouphènes, comme nous allons le voir.

Définition des acouphènes

Les acouphènes sont des bruits parasitaires que seule une personne entend, car ils résonnent uniquement dans ses oreilles. C’est donc une maladie qui résulte du dysfonctionnement du système auditif.

Ces bruits peuvent être perçus comme suit :

  • Un sifflement,
  • Des cliquetis,
  • Un chuintement,
  • Un tintement,
  • Un bourdonnement.

Mais les personnes souffrant d’acouphène se plaignent le plus souvent du sifflement. Le bruit peut se situer dans l’une des oreilles, voire dans les deux. Un acouphène est occasionnel, chronique ou continu, mais, quelle que soit sa durée, il y a lieu de prendre connaissance des raisons qui amènent à ce dysfonctionnement du système auditif et de le traiter en conséquence.

À savoir : il existe des acouphènes objectifs (au contraire des acouphènes subjectifs), c’est à dire des acouphènes qui peuvent également être entendus par les autres personnes. Mais les acouphènes objectifs sont très rares (5% environ).

Quel rôle l’ORL tient-il dans le traitement des acouphènes ?

L’ORL, ou l’oto-rhino-laryngologie, est une spécialité médicale qui étudie les affections situées au niveau de la sphère oreilles, nez, gorge et glandes salivaires.

Il se trouve que l’ORL figure en première place en tant que traitement des acouphènes.

Outre le diagnostic clinique donc, l’ORL permet également de proposer à un patient atteint d’acouphène des traitements. Par ailleurs, il faut savoir que le traitement d’un acouphène passe par plusieurs étapes autres que les examens.

En ce sens, l’ORL doit déterminer de quelle façon vous vivez avec vos acouphènes. Il doit également établir une relation de confiance entre vous et lui, le patient et le médecin.

Les méthodes pour soigner les acouphènes en ORL

La prise en charge des acouphènes par l’ORL passe par une procédure clinique qui se présente par un examen. Ajoutez à cela également l’établissement d’une relation de confiance entre le traitant et le patient, car le traitement peut durer pendant certains temps.

Le médecin devrait donc faire preuve d’empathie envers son patient, et celui-ci devrait comprendre qu’un acouphène ne se soigne pas miraculeusement.

Le médecin peut procéder comme suit, selon les symptômes :

  • En cas de sifflement : audiométrie,
  • En cas de chuintement : acouphénométrie et exploration auditive,
  • En cas de bourdonnement : otoscopie ou audiométrie.

L’audiométrie pour traiter les acouphènes

L’audiométrie est un traitement classique, qui permet une évaluation des seuils minimaux d’audition du patient.

Cette méthode s’effectue dans une cabine complètement insonorisée. Ainsi, de nombreux sons aux différentes fréquences sont présentés au patient en observant une intensité croissante dans chacune de ses oreilles.

Cette méthode permet de mesurer le seuil minimal de perception sur chacune des fréquences présentées. Il suffit de quelques minutes pour réaliser cet examen qui va permettre d’avoir une idée générale sur l’audition du patient en question.

L’acouphénométrie en traitement des acouphènes

L’acouphénométrie est un ensemble d’examens qui permettent de déterminer les différentes caractéristiques d’un acouphène à savoir ses fréquences dominantes, son intensité et sa masquabilité.

Durant cet examen donc, l’ORL va essayer de déterminer toutes ses caractéristiques qui vont lui permettre de faire un diagnostic étiologique.

Ainsi, face à la présence d’une prédomination de fréquences graves, le spécialiste va orienter son traitement vers une pathologie de la sécrétion des liquides endolymphatiques.

L’otoscopie contre les acouphènes

L’otoscopie quant à elle est une méthode de traitement qui consiste à examiner les diverses structures visibles de l’oreille, avec ou sans l’utilisation d’instruments spécifiques.

Ainsi, cette exploration va surtout concerner les parties superficielles ainsi que les parties intérieures de l’oreille, à savoir le pavillon, le conduit auditif externe, le tympan, le mastoïde, etc.

L’ORL peut-il soigner les acouphènes ?

L’ORL est souvent le premier référent en matière d’acouphènes. Et pour cause, c’est le meilleur spécialiste pour étudier vos acouphènes et chercher à mieux les comprendre.

Un ORL sérieux essaiera systématiquement différents traitements face à un patient souffrant d’acouphènes. Mais il arrive, malheureusement, que l’ORL soit impuissant face à certains types d’acouphènes.