La bougie auriculaire est un remède d’antan, utilisé dès l’Antiquité pour se débarrasser du cérumen. Aujourd’hui encore, certaines personnes ont recours à des bougies auriculaires pour l’hygiène des oreilles. Et pourtant, cette bougie pour oreille suscite beaucoup de polémique, tant au niveau des utilisateurs qu’au niveau des professionnels ORL. Faisons donc le point sur cette technique pour le moins controversée, et sur son utilité réelle…

Qu’est-ce que la bougie auriculaire ?

L’utilisation de la bougie d’oreille remonte à plusieurs milliers d’années. La bougie des oreilles est en effet un ancien remède, dont l’utilisation remonte à la nuit des temps. Mais en quoi consiste exactement la bougie auriculaire ?

Le principe de la bougie pour oreille

Cette bougie très ancienne est connue sous plusieurs appellations :

  • Bougie auriculaire,
  • Bougie Hopi,
  • Bougie pour oreille,
  • Ou chandelle d’oreille.

Cette bougie à usage médical possède un aspect de tube de forme cylindrée, conique ou droite. Elle est faite de tissu recouvert de cire d’abeille. Souvent, la bougie est enrichie en huiles essentielles, que l’utilisateur doit choisir selon les bienfaits souhaités.

La bougie auriculaire vise à assurer l’hygiène des oreilles. Pour cela, on la pose contre une oreille, et on allume la bougie. Mesurant environ 20 cm, la bougie Hopi est creuse, pour constituer une dépression qui permet, en théorie, d’aspirer le cérumen.

Le rôle de la chandelle auriculaire

Cette bougie serait censée aspirer le cérumen qui se trouve dans le conduit auditif externe, grâce à la dépression qu’elle crée lors de sa combustion.

Par ailleurs, selon ses défenseurs, elle produirait des effets de bien-être à son utilisateur. En effet, la chaleur diffusée dans l’oreille aurait des effets positifs non seulement sur l’oreille et le système lymphatique, mais apaiserait également les maux de tête et les sinus et ferait disparaître les acouphènes.

Par conséquent, l’utilisateur de la bougie se sentirait plus détendu et libéré après un traitement avec une bougie Hopi, et son ouïe serait améliorée.

Ainsi, la bougie Hopi serait-elle aussi préconisée pour les personnes sujettes au stress et à l’anxiété.

Comment utiliser la bougie d’oreille ?

Pour un traitement avec la bougie d’oreille, les concepteurs préconisent la présence d’une autre personne que celle qui est traitée, pour tenir la bougie.

Voici comment utiliser une bougie Hopi :

  • Le sujet doit s’allonger sur le côté, puis la bougie est mise à l’entrée de son canal auditif.
  • Le haut de la bougie est ensuite allumé.
  • Dès que la combustion commence, la bougie est censée produire un effet de fumigation et créer une dépression. Un effet cheminée devrait ainsi aspirer le cérumen contenu dans le canal auditif externe.
  • La durée pour qu’une bougie se consume jusqu’à laisser une hauteur d’environ 5 cm est de 7 à 8 minutes.
  • Les résidus déposés dans le pavillon sont ensuite nettoyés à l’aide d’un coton-tige préalablement imbibé d’huile végétale.

Si plusieurs personnes ont souvent recours à la bougie auriculaire, peut-on vraiment se fier à son efficacité ?

La bougie d’oreille : avis des spécialistes

Plusieurs études ont déjà été menées sur la chandelle auriculaire. Mais jusqu’à aujourd’hui, il n’y a aucune preuve scientifique qui démontre son efficacité. Au contraire, ces études ont plutôt montré des effets négatifs sur l’oreille.

Les spécialistes de l’ORL et les médecins mettent donc en garde les personnes qui utilisent ces bougies sur les dangers qu’elles représentent. Parmi ces dangers, on peut citer :

  • Les risques de brûlure.
  • Les risques d’endommagement du conduit auditif si la bougie y est trop enfoncée.
  • Les risques d’apparition d’eczéma de contact à l’entrée du canal auditif externe.
  • L’occlusion du canal auditif par la cire.
  • La perforation du tympan.

Par ailleurs, il a aussi été démontré que la bougie est inefficace et n’aspire pas le cérumen.

Les utilités du cérumen

Si le cérumen est trop épais, cela pourrait provoquer des sensations d’oreille bouchée et des acouphènes. Néanmoins, le cérumen est utile pour diverses raisons :

  • Il nettoie le conduit auditif.
  • Il bloque et élimine les corps étrangers.
  • Il sert à lubrifier le canal auditif.

En outre, il faut savoir que plus le cérumen est enlevé, plus l’oreille en produira davantage. Un simple nettoyage avec son doigt humide est suffisant pour éliminer le surplus de cérumen.

Au final, si certains recommandent la bougie auriculaire contre les troubles auditifs (oreille bouchée, acouphènes…), son usage reste très controversé, et ce n’est pas forcément une solution miracle, loin de là.