L’hyperacousie est une pathologie qui peut constituer une énorme gêne pour les personnes concernées. En l’absence de prise en charge adaptée, elle peut entrainer des troubles auditifs définitifs. Découvrez à travers cet article la définition de l’hyperacousie, ses symptômes, ses causes, ainsi que les traitements qui peuvent les soigner.

Généralité sur l’hyperacousie

Qu’est-ce que l’hyperacousie, ses symptômes ainsi que ses risques de complications ? C’est ce que nous allons voir dans le développement ci-dessous.

Définition de l’hyperacousie

L’hyperacousie est un dysfonctionnement du système auditif qui se manifeste par une hypersensibilité aux bruits. Une personne atteinte d’hyperacousie présente une sensibilité accrue aux sons ou aux bruits considérés comme normaux par l’entourage.

L’hyperacousie touche généralement les deux oreilles, et il est assez rare qu’elle concerne une oreille seulement.

Une prise en charge médicale adaptée est requise afin de limiter ses effets ainsi que son développement. L’hyperacousie peut s’associer à des acouphènes temporaires, mais peut conduire à des déficiences auditives irrévocables sans soins adaptés.

L’hyperacousie peut présenter différents niveaux de gravité et les personnes plus atteintes peuvent ressentir des douleurs par le bruit de leur propre voix ou de leurs pas sur le sol.

Les symptômes de l’hyperacousie

La manifestation de l’hyperacousie se présente par une intolérance à certains sons du quotidien qui sont bien supportables par les personnes à audition normale :

  • Certains sons ou certains bruits sont considérés comme pénibles ou douloureux pour la personne hyperacousique.
  • Les moindres bruits tout à fait ordinaires du quotidien peuvent faire souffrir la personne atteinte d’hyperacousie comme la sonnerie du téléphone, les aspirateurs, les aboiements, les rires et autres.
  • L’hypersensibilité auditive peut être générale ou ne concerner que certaines fréquences.
  • D’autres symptômes peuvent également s’associer à l’intolérance comme la douleur, les maux de tête, la fatigue, les nausées, le vertige, la perte de concentration, l’acouphène, etc.

L’hyperacousie peut aussi être liée à un acouphène temporaire ou durable et peut être plus ou moins importante selon la gravité des symptômes.

Les risques de complications de l’hyperacousie

L’hyperacousie constitue une gêne et peut donc bouleverser la vie quotidienne de la personne qui en est atteinte.

La gêne et la douleur peuvent conduire la personne hyperacousique à s’isoler et à se replier sur lui-même. Cette pathologie peut entrainer des troubles auditifs irréversibles et même conduire à la dépression si elle n’est pas prise en charge correctement.

Mais quelles sont les causes qui peuvent favoriser l’hyperacousie ?

Les causes évoquées comme favorisant l’hyperacousie

Les causes de l’hyperacousiene sont pas encore à ce jour clairement déterminées.

L’hypersensibilité aux bruits pourrait avoir pour origine :

  • Une détérioration des cellules régulatrices,
  • Un traumatisme acoustique par une exposition répétée et prolongée à des bruits trop élevés,
  • Un traumatisme crânien,
  • Un choc affectif ou un stress produit par un traumatisme,
  • Un dysfonctionnement du système nerveux central ou périphérique,
  • La consommation de certains médicaments, de produits dopants ou de stupéfiants,
  • Une maladie génétique ou une maladie infectieuse,
  • Une malformation osseuse ou une infection de l’oreille.

Si telles sont les causes de l’hyperacousie, comment peut-on la traiter ?

Les traitements pour soigner l’hyperacousie

L’hyperacousie est une pathologie qui peut être guérie, et il existe différentes solutions pour y arriver. Toutefois, il est nécessaire de consulter au préalable un audiologiste afin d’évaluer le degré de l’hyperacousie et de choisir le traitement adapté selon le cas.

Mais en quoi peuvent consister les différentes thérapies de l’hyperacousie ?

Les thérapies sonores

Le port d’appareils générateurs de bruit blanc peut favoriser la tolérance de plus de sons. L’objectif est de parvenir à une réhabituation ou une tolérance aux bruits significative sur une période comprise entre 6 et 12 mois.

La thérapie de désensibilisation sonore graduelle

Elle constitue la base du traitement de l’hyperacousie, et consiste à l’entraînement progressif du système auditif afin de permettre aux oreilles de s’ajuster petit à petit aux bruits de la vie courante.

L’objectif de la thérapie est de faire disparaître la sensibilité aux bruits par une exposition progressive aux bruits, jusqu’à la guérison.

Les thérapies complémentaires

Les thérapies complémentaires peuvent aussi être efficaces dans le traitement de l’hyperacousie en raison de leurs approches pluridisciplinaires.

Parmi les thérapies complémentaires, on peut citer la psychothérapie comportementale et cognitive, l’acupuncture, la sophrologie, l’ostéopathie et l’hypnose.