La presbyacousie entraine une diminution sélective des fréquences aigües, celles qui sont justement les plus utiles pour la compréhension. Aussi, cet article se propose d’apporter une définition à cette dégradation auditive, de voir comment elle se manifeste et quels sont les moyens de la traiter.

À quoi se définit la presbyacousie ? 

La presbyacousie est une régression de l’audition due à la vieillesse. Elle est progressive, car elle vient avec l’âge, notamment à partir de cinquante ans. Elle est considérée comme le vieillissement « normal » des oreilles, car elle est aussi la principale cause de la surdité des deux oreilles, il s’agit alors de la presbyacousie bilatérale.

La presbyacousie est également « normale », car avec l’âge, les cellules ciliées et les neurones de la cochlée sont appelés à disparaitre. Une perte d’audition est donc presque inévitable chez les personnes âgées.

Cependant, la presbyacousie n’est pas une fatalité, car elle dépend de plusieurs facteurs comme l’âge, mais aussi de la condition physique de la personne, de conditions génétiques, etc.

Comment reconnaitre la presbyacousie ?

La presbyacousie se définit comme une altération de l’audition, les personnes qui en souffrent vont se plaindre de :

  • Ne pas comprendre une discussion due à une très mauvaise perception des sons aigus: chuchotement, les consonnes sifflantes et les voix féminines et infantiles. En particulier dans les endroits bruyants ;
  • Les acouphènes accompagnent souvent la presbyacousie. Un bourdonnement ou un sifflement sont remarqués chez ces personnes. Rendant encore plus difficile la compréhension.

Comment traiter la presbyacousie ?

Il existe deux traitements proposés aux personnes souffrant de presbyacousie. Il convient de savoir comment les choisir.

Le choix du traitement adéquat

Pour déceler la presbyacousie, il existe l’audiogramme. Cette méthode est soit tonale soit vocale. Dans le cas d’une telle dégradation auditive, l’ORL a recours à une presbyacousie audiogramme tonale qui sert à montrer une surdité bilatérale, symétrique ou une surdité pure.

En effet, ce moyen de diagnostic décèle davantage la mauvaise perception des sons aigus que des sons graves. Comme la presbyacousie est caractérisée surtout par une perte de la perception des sons aigus, c’est le moyen le plus sûr de la confirmer.

Dès lors, il sera possible de prescrire à la presbyacousie un traitement approprié à son cas. La presbyacousie reste une pathologie complexe et très factorielle même si elle est courante.

La médication pour traiter la presbyacousie

La pharmacologie offre :

  • La Coenzyme Q10 hydrosoluble qui améliore l’audiométrie liminaire ;
  • L’injection de lymphocytes T CD4 qui régénère l’immunité du patient.

Cependant, les médicaments ne sont pas suffisants pour traiter une presbyacousie, mais les recherches pharmacologiques font des progrès pour le traitement et la prévention.

Les aides auditives pour aller contre la presbyacousie

Les appareils auditifs aident significativement le patient à mieux entendre, en particulier les sons qu’il a du mal à percevoir. En effet, l’appareil va capter ces sons, les traiter pour en faire des signaux numériques qu’il enverra aux écouteurs. Ceux-ci vont transmettre les signaux au cerveau qui arrivera à mieux discerner les sons en question.

Il est vivement conseillé par les spécialistes de l’audition d’accompagner l’appareillage de séances d’orthophonie. Car celle-ci aide également le cerveau à distinguer les sons. Elle aide à mieux entendre.

Les appareils auditifs sont d’autant plus recommandés aux personnes qui souffrent de presbyacousie, car les nouvelles générations sont capables de supprimer les bruits parasitaires comme dans le cas d’une presbyacousie acouphènique.