Entendre des bourdonnements et des sifflements sans savoir d’où viennent exactement les bruits peut devenir agaçant à la fin. C’est ainsi que les symptômes des acouphènes se manifestent. En guise de traitement de cette maladie, la médecine chinoise reste une opportunité sérieuse à travers l’acupuncture que nous allons voir de plus près.

Les acouphènes et l’acupuncture

L’acupuncture est une thérapie d’origine chinoise qui se propose de tout soigner grâce à la stimulation par aiguille des points d’acupuncture. L’acupuncteur s’intéresse à la relation qu’il y a entre toutes les fonctions du corps et les maladies diverses. Il considère un patient comme un tout et ne se borne pas à un seul mal.

Ainsi, dans le traitement des acouphènes, l’acupuncteur établira une interrelation entre l’acouphène et d’autres troubles de son patient. En effet, les causes de ce symptôme (car les acouphènes ne sont pas une maladie en elle-même, mais un symptôme) peuvent être variables et c’est leur identification qui va guider l’acupuncteur dans son intervention.

Prise en charge des acouphènes par l’acupuncteur

L’acupuncture est une méthode de soin traditionnelle chinoise qui se pratique depuis des siècles. Appliquée dans le traitement des acouphènes, elle arrive à libérer pas mal de patients de ces bruits incommodants causés par cette affection hors du commun.

Approche énergétique des acouphènes par l’acupuncture

L’acupuncture voit les acouphènes comme :

  • Un blocage émotionnel qui empêche la bonne circulation des énergies dans le corps ;
  • Un traumatisme au niveau du rachis cervical qui bloque la transmission d’informations entre la nuque et la tête.

Il faut savoir que l’acupuncture tient d’un pseudo science et qu’elle n’est pas reconnue comme étant une véritable science ni de la vraie médecine. Et pour cause, elle se base beaucoup sur le concept d’énergie. Elle relève surtout de la médecine alternative. Malgré les efficacités, qui restent relatives toutefois, l’acupuncture chinoise n’a pas encore trouvé de fondement scientifique. Par conséquent, elle ne peut pas encore apporter un réel diagnostic aux maux.

Approche scientifique des acouphènes par l’acupuncture

D’un autre côté, il faut prendre en compte l’avancée majeure de l’acupuncture comme qui s’est fait reconnaitre sur certains plans. Notamment, sur le plan neuropsychologique. L’acupuncture chinoise aurait un effet placebo sur les patients. Mais quoi qu’il en soit, cette thérapie commence une approche moins alternative des acouphènes :

Les acouphènes seraient également dus à deux dysfonctionnements :

  • Au niveau des reins : l’oreille est affectée par un dysfonctionnement des reins ;
  • Au niveau du foie : qui agit sur le flux sanguin qui à son tour agit sur la circulation de l’énergie.

Certes, cette compréhension des acouphènes relève encore de la base énergétique, mais commence à expliquer plus scientifiquement en abordant des organes. Deux fonctions sont donc mises en cause par l’acupuncture, en dehors d’autres anomalies détectées par les bilans établis au début de la consultation.

Traitement des acouphènes par l’acupuncture

Pour traiter les acouphènes par l’acupuncture, il faut tout d’abord établir un bilan énergétique et un bilan de santé. Se faisant, le médecin acupuncteur établira son traitement qui se fera en fonction des résultats de ces bilans.

  • Les aiguilles seront l’outil de travail de l’acupuncteur. Il les implantera sur chaque zone du corps touchée par un blocage ou un dysfonctionnement pour le libérer afin de faire circuler l’énergie correctement.
  • La durée d’une séance d’acupuncture est d’une demi-heure à trois quarts d’heure. Le nombre de séances est décidé en fonction de l’état du patient et du temps estimé par l’acupuncteur pour le soigner.

Les points à traiter pour les acouphènes

En acupuncture chinoise, chaque millimètre du corps est relié à un organe et à une fonction. Ce sont les points d’acupuncture. Ceux à traiter pour atténuer ou soigner les acouphènes sont :

  • Le bas du dos
  • Les alentours de l’oreille
  • Le sommet du crâne ou VG20
  • L’os de l’arrière du crâne qui se trouve à gauche et à droite de la colonne vertébrale ou occiput ou VB20
  • L’avant de l’oreille ou IG19
  • Sous l’avant de l’oreille ou VB2
  • Le VBB ou à deux travers de doigt au-dessus de l’oreille

Il est également possible de stimuler ces points soi-même en les massant deux minutes chacun environ, en suivant une alternance.