Contrairement à ce que l’on entend parfois, les acouphènes ne sont pas incurables. Il existe des moyens qui sont en mesure de les soulager. Cet article vous propose de faire le point sur les acouphènes, ses causes et son traitement par l’homéopathie.

Le point sur les acouphènes et ses causes probables

Les acouphènes sont des hallucinations auditives, qui se caractérisent par la sensation d’entendre un son ou un bruit qui n’est entendu que par la personne présentant les symptômes.

À quoi ressemble un acouphène ?

Un acouphène peut se manifester sous forme :

  • De sifflement,
  • De bourdonnement,
  • De tintement,
  • Ou de bruits de vagues.

Il faut savoir que chacun entend son propre son d’acouphènes. On entend parfois parler de « bruit d’aspirateur », de « vent », de « chuchotement ». Le dénominateur commun est qu’il s’agit d’un bruit gênant et sans interruption.

Quelle est la cause d’un acouphène ?

L’acouphène peut être la manifestation d’une maladie, il peut également ne pas avoir une cause définie. C’est une pathologie à la fois invalidante et stressante, qui peut entraîner des troubles divers.

Les acouphènes peuvent avoir des causes multiples dont on ignore ou que l’on connaît rarement. Ils peuvent avoir pour origine :

  • La prise de médicaments ototoxiques qui provoquent des acousies et des hypoacousies irréversibles comme les anti-inflammatoires, les médicaments pour traiter le cancer, les diurétiques, dont le furosémide, les antibiotiques, les antipaludéens, l’interféron, certains antidépresseurs, les hormones et la contraception orale.
  • Un traumatisme causé par l’écoute de musique à un niveau sonore élevé ou des bruits au travail.
  • Le stress ou des traumatismes psychologiques.
  • Le blocage de la vertèbre cervicale qui bloque la vascularisation convenable du cerveau.
  • Une malocclusion dentaire qui entraîne une déviation de la mâchoire et favorise le dérèglement de l’équilibre de l’oreille.
  • La présence d’un courant galvanique élevé dans la bouche qui peut être dû aux amalgames ou aux couronnes.

Les acouphènes peuvent aussi être la manifestation de certaines maladies comme le syndrome de Ménière, les maladies cardiovasculaires, les tumeurs cancéreuses, des maladies de la thyroïde, l’hypertension artérielle ou l’arthrose cervicale.

Le traitement des acouphènes par l’homéopathie

L’homéopathie est une médecine douce qui peut atténuer durablement les symptômes de votre acouphène.

Elle peut se définir comme une méthode qui consiste à se servir de substances à caractéristiques semblables à la maladie pour la traiter. L’homéopathe prescrira le remède en fonction des symptômes, car à chaque acouphène correspond un remède homéopathique spécifique.

Il n’est pas question ici de fournir un guide homéopathique pour traiter les acouphènes, mais de donner des informations sur les médicaments homéopathiques qui peuvent être prescrits dans des cas déterminés. Mais quels sont les traitements homéopathiques généraux et spécifiques des acouphènes ?

Pour les bourdonnements et les vertiges en général, l’homéopathe prescrit trois granules homéopathiques de Chininumsulfuricum 9CH à prendre 3 à 4 fois par jour jusqu’à la cessation des bourdonnements. Ou 3 granules de Colocynthis 30CH en 3 à 4 prises par jour. Le Cocculusindicus est indiqué pour les acouphènes des deux oreilles.

Les différents traitements homéopathiques selon les causes des acouphènes

Les traitements homéopathiques diffèrent selon les causes probables des acouphènes. Ci-après donc les 3 principales thérapies qui se pratiquent le plus par rapport aux causes les plus courantes :

Les acouphènes favorisés par l’alcool

L’alcool est connu pour entraîner ou aggraver les acouphènes, le médicament homéopathique préconisé à cet effet se constitue de 3 granules de Nuxvomica 5CH, avec possibilité de reprise après une heure si les symptômes ne cessent pas.

Le traitement homéopathique des états de choc

Les acouphènes ayant pour origine des chocs émotionnels tels que deuil, divorce, accident, etc. se traitent avec l’Arnica, le Salsaparilla, l’Ignatia, le Staphysagira, le Nuxvomica, etc.

L’homéopathe peut prescrire le médicament adapté au choc émotionnel.

Traitement homéopathique du vertige de Ménière

Les médicaments homéopathiques qui peuvent être indiqués pour le syndrome de Ménière sont le Caladium, le Chenopodium, le Veratrum Album ou le PhosphicumAcidum.

Il n’y a pas d’interaction néfaste entre l’homéopathie et l’usage des médicaments prescrit par les médecins ORL, car l’homéopathie peut améliorer l’action des médicaments.